L'atelier Myphilosophy : Soken, Responsable d'atelier

L'atelier Myphilosophy : Soken, Responsable d'atelier

Soken, la responsable RH&Qualité  de l'atelier Myphilosophy à Phnom Penh (Cambodge), a suivi le projet de l'équipe depuis ses débuts. A l'occasion du Fashion Revolution Day, elle nous parle de ses évolutions, de ses responsabilités et de sa vie sur place.

Pouvez-vous nous parler de vos origines et de votre parcours jusqu'à votre arrivée à l'atelier ?

Jusqu'à mes 16 ans, j'ai vécu dans un orphelinat de la province de Kompong Cham car ma mère était veuve et n'avait pas assez d'argent pour m'élever. Je suis ensuite partie étudier la couture dans la congrégation Don Bosco où j'ai passé deux ans, puis j'ai été embauchée en 2000 par Kroeusna et Frédéric.

Cela fait bientôt dix ans que vous collaborez avec l'équipe de Myphilosophy : quelles ont été les évolutions dans l'atelier ?

Il y a eu beaucoup de changements depuis mon arrivée. Quand j'ai commencé, nous fabriquions des sacs sous la marque Dhammarangsi, puis progressivement, les créations se sont diversifiées et orientées vers les vêtements.

C'est moi qui gère la production des collections et je préfère d'ailleurs m'occuper des vêtements : il y a plus de renouvellement et nous avons plus le loisir d'y apporter une touche personnelle.

Quel rôle y jouez vous ?

Je suis chargée de la gestion du matériel de l'atelier et de l'achat des tissus. Je m'occupe également de la comptabilité, du contrôle qualité et des nouvelles couturières. Je suis très contente de mon travail car j'ai de plus en plus de responsabilités.

L'atelier a été conçu pour héberger ses employées, y vivez-vous ?

Personnellement, je suis mariée et j'ai une petite fille de dix mois. J'habite donc à l'extérieur de l'atelier, avec ma famille, dans un appartement dont le loyer est payé par l'atelier. C'est bien de pouvoir concilier travail et famille. Pendant la journée, mon mari s'occupe de notre enfant dans l'atelier et comme elle est sur place, je peux l'allaiter.

Fashion Revolution Day - Who made my clothes ? - Atelier de éthique et équitable - Myphilosophy

 Quels avantages voyez-vous à travailler avec Myphilosophy ?

C'est un enrichissement personnel car je pense que nous développons un savoir-faire supérieur à celui de nombreuses couturières au Cambodge. J'ai travaillé quelques mois dans une usine alors je peux dire que je suis heureuse de travailler ici.

Nous ne sommes pas exploitées, nous avons un rythme de travail humain. A l'usine, nous n'avons pas le droit d'aller aux toilettes quand nous le souhaitons, et quand c'est autorisé, nous sommes chronométrées. Si nous faisons des erreurs, nous sommes sévèrement réprimandées. Il n'y a pas non plus de vacances : les deux semaines de jours fériés sont rachetées au prix du salaire minimum. Ici, à l'atelier, nous avons quatre semaines de vacances ! 

Myphilosophy est une marque dite de « créateurs éthiques », qu'est-ce que cela vous évoque ? 

Nous avons conscience et sommes fières de travailler dans ce circuit. Je pense qu'il y a peu de commerce équitable au Cambodge, alors que c'est quelque chose de positif pour nous et pour notre pays. Nous souhaitons que ce projet auquel nous participons grandisse car nous voulons vieillir avec !

-----------------------------
Charte Ethique Myphilosophy
-----------------------------

Fashion Revolution Day - Who made my clothes ? - Mode éthique et équitable - Myphilosophy

Fashion Revolution Day #FashRev #whomademyclothes - Myphilosophy

Facebook Twitter Google+ Pinterest
×

Log in